Share

Il est temps de mettre des limites à l’enrichissement. C’est une question de justice sociale. Il n’est pas admissible qu’en bas de l’échelle, tout le monde se serre la ceinture, que le pouvoir d’achat soit limité, les salaires bloqués tandis que tout en haut, une petite minorité continue à s’enrichir toujours plus. Malgré la crise, les managers des entreprises du Bel20 ont continué à augmenter de 30% en moyenne. Le Baron Maurice Lippens – qui admettait récemment ne rien connaître au monde bancaire – avait reçu un parachute doré de 48 millions d'euro lors de son départ de Fortis.

Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan, gagne plus de 36.000 euro par jour!; 13 millions en un an... Un technicien devrait travailler 500 ans pour gagner autant ... Des salaires pareils n’ont plus rien avoir avec la prestation de travail, la prise de risque ou la responsabilité. Il ne s’agit rien d’autre qu’une appropriation individuelle d’une richesse produite collectivement. Il est temps que cela cesse!

Il y a un précédent historique aux Etats-Unis. Quand Franklin Roosevelt fut élu président, le taux d'imposition sur les plus haut revenus ne dépassait pas les 25%. A partir de 1935, tous ceux qui gagnent plus de 200.000 dollars (l'équivalent d'un million de dollar) ont été taxés d’abord à hauteur de 63% puis de 79%. Jusqu'à l’arrivée au pouvoir de Ronald Reagan, le taux d'imposition pour les plus hauts revenus est resté à 80%.

En Europe, la discussion a commencé sur l’encadrement des bonus et des parachutes dorés. Mais comme toujours, le résultat sera, après de longues négociations, tout aussi vague qu’inapplicable. En Suisse, 63% de la population s'est exprimé le 3 mars en faveur d’un salaire maximum et de l'interdiction des bonus, primes et autres rémunérations indécentes.

ROOD! lance un appel à la gauche en Belgique: menons ensemble une campagne en faveur d’un salaire maximum et de l’interdiction des bonus. Les super-riches vont se plaindre mais leur enrichissement n’est rien d'autre que le vol silencieux des richesses produites socialement par le monde du travail.

Partout en Europe, la droite prend pour cible la sécurité sociale avec l’argument que nous avons vécu au dessus de nos moyens. L’Europe « austéritaire » impose partout sa loi alors même qu’il est prouvé que cette politique est dramatique du point de vue social et funeste d'un point de vue économique. Mais les 25.000 milliards qui ont été transférés dans les paradis fiscaux montrent qu’il y a assez d'argent.

La vraie gauche doit unir ses forces pour imposer une politique de justice sociale et de redistribution des richesses. Le 1er mai est un jour de lutte pour le monde du travail. Il n’y a pas meilleure manière de rendre honneur au 1er mai que de revendiquer de prendre l’argent là où il est! Il faut un revenu maximum au-delà duquel tout sera taxé! C’est le signal que nous devons donner à ceux d’en haut pour leur faire comprendre que nous ne paierons plus leur crise!

ROOD! - le 1er Mai 2013

Hart boven hard

hartbovenhardkleur

18 stellingen

ecosoclogo

Roodlinks RSS feed

Agenda

Geen evenementen

Steun ons financieel

Geef ons een duwtje in de rug en stort een bijdrage op het rekeningnummer van Roodlinks nationaal:

000-3255563-49
IBAN BE97 0003 2555 6349
BIC BPOTBEB1
op naam van
Roodlinks
p/a Kruishofstraat 144 bus 118
2020 Antwerpen

Manifest

linksmoetookdurven